Gapeau ›

Publié le  - 4
Réagir Imprimer Envoyer Partager Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin
share-logo
médias ›12
Avis de recherche : un local pour l'associat - 31059489.jpg
Niagalé, à droite, entourée de ses protégés, avec le petit dernier dans les bras.
Partager

Des puits, des châteaux d'eau, des écoles et même une maternité : ce sont des dizaines de projets que l'association Mazanga a réalisés, depuis 1993, au bénéfice de villageois de pays d'Afrique de l'Ouest, principalement au Mali.

« Nous intervenons principalement dans les domaines médical et scolaire, en récupérant du matériel médical dans des hôpitaux marseillais et en envoyant des fournitures », précise la présidente Sylvie Ambard.

Problème : la dynamique équipe (1), qui s'appuie sur une cinquantaine d'adhérents, n'a plus de local pour entreposer le matériel récupéré, en attendant son expédition. « Le terrain sur lequel se trouvait le local mis gratuitement à disposition par la mairie a été vendu. Il ne nous est plus possible de stocker le matériel et nous avons déjà dû en refuser » explique la présidente de Mazanga.

Un lieu pour entreposer le matériel

Un appel est donc lancé aux Hyérois ou aux habitants des communes voisines. Mazanga cherche un local tout simple. « Nous n'avons pas besoin d'avoir l'eau, ni l'électricité. Il faut juste un espace de stockage, le plus grand possible, pas trop humide et fermé »résume Sylvie Ambard.

« Nous avons déjà accompli beaucoup de choses grâce à nos donateurs, notamment Bruno Maisonobe-Leroy, que tout le monde connaît sur le marché comme Bruno des épices. C'est notre plus généreux donateur et il nous a permis de financer un grand nombre de projets » tient à remercier la présidente. Avec un local, Mazanga pourra poursuivre ses missions. »

Outre l'équipement de la maternité qu'elle vient de faire construire, elle a désormais pour objectif de construire une maison, sur un terrain déjà acheté. Elle permettra d'offrir un toit à Niagalé, une femme au grand cœur qui a recueilli, au fil des années, une douzaine d'orphelins, dont plusieurs sont déjà scolarisés grâce à l'association.

Reste à trouver le local, maillon manquant dans la chaîne de solidarité établie de longue date par Mazanga. Si vous avez une proposition, vous pouvez contacter la présidente au 06.51.42.23.60.

1- Le bureau est également composé de Denise Perrona vice-présidente, Christine Girardot secrétaire, Jean-Luc Girardot trésorier, Christiane Prieur, trésorier adjoint.

Contact : association.mazanga@gmail.com

Site web : associationmazanga.e-monsite.com

Le délai de 15 jours au-delà duquel il n'est plus possible de contribuer à l'article est désormais atteint.
Vous pouvez poursuivre votre discussion dans les forums de discussion du site. Si aucun débat ne correspond à votre discussion, vous pouvez solliciter le modérateur pour la création d'un nouveau forum : moderateur@nicematin.com

Vos derniers commentaires
26/11/2015 à 22h35

cher marinette ô mon des zozio!!!!!

22/11/2015 à 08h58

aucun des 50 adhérents n a de terrain ni local pour depanner .... quel dommage ; montrer eviterait de reclamer

21/11/2015 à 23h01

Fougasse au Mali ils ont de l'espace sans problème c'est un lieu pour stocker la marchandise avant de lenvoyer

21/11/2015 à 22h31

Question peut-être idiote, mais pourquoi ne pas le trouver directement au Mali, ce lieu de stockage ?

21/11/2015 à 18h33

J espère que la solidarité fera son œuvre. ...

Les dernières vidéos
Le vote
A suivre

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur notre politique de cookies.