Publié le  - 18
Réagir Imprimer Envoyer Partager Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin
share-logo
Les artistes « chassés » de Fréjus auront pi - 31054354.jpg
Le bâtiment qui accueille actuellement la Centrale de réservation Estérel-Côte d'Azur, ainsi que la salle Alberge, derrière, va laisser place à un lieu d'art dédié à la création de plus de 600 m², baptisé La Fourmilière. Les artistes espèrent ouvrir pour Pâques.(Repro. DR)
Partager

Quinze créateurs, dont une dizaine de Fréjusiens, vont « trouver refuge » à La Fourmilière, un espace d’art face à la gare de Saint-Raphaël-Valescure, au printemps. Comme un pied-de-nez à Rachline

La plupart d'entre eux s'estimaient être « pris en otage », l'été dernier. Après le conseil municipal de Fréjus du 21 juillet, la polémique enflait entre les élus et des artistes de l'association La Strada : les premiers voulaient impliquer les seconds dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, les intimant à accueillir les enfants après l'école.

La municipalité estime « qu'en échange de loyers financés en grande partie par la ville, les artistes pourraient contribuer à l'action pédagogique », tandis que beaucoup d'artistes s'insurgeaient contre « un chantage qui nous met au pied du mur. Nous payons nos loyers. Et on ne peut pas tous accueillir des enfants dans nos petits locaux ».

Le dénouement à cet imbroglio tombera quelques mois plus tard. Lundi dernier, en mairie de Saint-Raphaël, élus raphaëlois et artistes fréjusiens se sont rencontrés pour officialiser l'aménagement d'un grand local idéalement situé, face à la gare de Saint-Raphaël Valescure.

« Quand j'ai vu le conflit et l'exclusion des artistes de Fréjus, cet été, j'ai demandé à mon adjoint à la culture, Guillaume Decart, de trouver une solution pour les accueillir », rappelle le député maire Georges Ginesta.

Ainsi, le bâtiment qui accueille la Centrale de réservation Estérel Côte d'Azur - qui s'en ira rejoindre l'office de tourisme sur le vieux-port -, et la salle Alberge, sera dédié à ce nouvel espace artistique de plus de 600 m². La mise en état de ces lieux, propriété de la Ville, et la mise aux normes coûtant 300 000 €.

Lieu de travail, d'expos et d'ateliers

«Nous sommes heureux de pouvoir les accueillir. Mais je tiens à préciser que ce ne sont pas des privilégiés, ils paieront un loyer, précise M. Ginesta.

Baptisé La Fourmilière, ce lieu porte un nom comme un pied-de-nez à David Rachline qui vous a traité d'insecte, c'est cela ? » « De parasite », rectifie l'artiste photographe Olivier Isselin.

« Nous sommes en train de réorganiser les lieux pour en faire un véritable lieu d'exposition et de travail, explique l'architecte Christian Allibert. Sur deux niveaux, avec un sous-sol désormais fonctionnel et un rez-de-chaussée qui sera ouvert au public, cet espace aura pour vocation de favoriser et diffuser la connaissance et la pratique de l'art».

Les quinze artistes résidents, originaires de Fréjus mais aussi de Saint-Raphaël ou de Roquebrune ont également émis le souhait d'intégrer des ateliers où les scolaires pourront être initiés à leur art.


Plus d’infos sur iPad ou sur le Journal en ligne   

Le délai de 15 jours au-delà duquel il n'est plus possible de contribuer à l'article est désormais atteint.
Vous pouvez poursuivre votre discussion dans les forums de discussion du site. Si aucun débat ne correspond à votre discussion, vous pouvez solliciter le modérateur pour la création d'un nouveau forum : moderateur@nicematin.com

Vos derniers commentaires
25/11/2015 à 08h39

Bon débarras dehors les inutiles euh pardon les artistes !

23/11/2015 à 11h47

c'est un avantage pour euh ils seront plus visible pour les passants Saint-Raphaël bouge plus que Fréjus

22/11/2015 à 15h36

Donc St-Raphaël va devenir Ville d'Art ...

22/11/2015 à 13h23

Les artistes quittent Fréjus (ville F.N) pour aller à Saint Raphael (dont le maire a refuser de rendre hommage aux victimes du 13 novembre). Bonnet blanc et blanc bonnet !

22/11/2015 à 11h35 | 1

La culture version FN . . Ces ateliers d'arts faisaient vivre un rue de Fréjus et la mairie précédente avait jugé que cela était utile . Rachline qui prône les économies veut dépenser des sommes folles a faire un référendum contre une mosquée , il augmente son salaire mais rechigne a préserver l'emploi de certains . Ces artistes ne sont PAS PAYES par la mairie mais ils ont des loyers dérisoires a régler . ( Ce n'est pas pareil ) . Mais pour le FN le mot culture et Arts sont des grossièretés

22/11/2015 à 07h55 | 1

300000€ merci qui pour 20 peintres ça fait cher le tableai

22/11/2015 à 07h39

je suis un anti RACHILME virulent , mais pour le le coup je suis en accord avec lui , les locaux du circuit des métiers d'art sont loués a des prix dérisoires afin que ces pseudos artistes exerce des activités qui sont déficitaires si ils payer un loyer conforme a leur locaux ils aurait mis la clef sous la porte depuis belle lurette , sans la municipalité ses artistes n'existerait pas , donner un peu de leur temps a des gamins je dit leur temps pas leur talent , ce n'est qu'un juste contribution en retour des avantages je dessolé mais ont ne peut pas prendre les bien fait de la collectivité et refuser de rendre un peu de ces bienfaits , surtout que cela concerne des gamins , les mômes n'ont pas de couleur politique

21/11/2015 à 22h52

Il est vrai qu'à Fréjus ils préfèrent dilapider l'argent du contribuable en payant des pénalités pour la non ouverture de la mosquée plutôt que de garder un minimum de culture dans cette ville sinistrée.

21/11/2015 à 22h50

La culture made un frejus! Ptdr

21/11/2015 à 22h26

Après tout, si ça fait plaisir aux Raphaëlois de jeter de l'argent public par la fenêtre...

21/11/2015 à 19h06

test

21/11/2015 à 19h05

Aie! !!Nos impôts ! !!

21/11/2015 à 18h54 | 1

Fréjus tu l'aimes ou tu la quittes : Bon voyage, Adieu !

21/11/2015 à 18h29 | 2

il ne restera à Fréjus que des crânes rasés et leurs soi-disants adversaires ethniques mais copains comme cochons. un avenir rose et désolant en vue. Merci Daviphilipopo.

21/11/2015 à 17h55

Vous aurais plus d'avenir à St raphael c'est suuuuur..... frejus has been

21/11/2015 à 17h53 | 1

Autrefois , c'est l'oeuvre qui faisait l'artiste . Aujourd'hui , n'importe qui se déclare artiste ; parce que , quand même , quinze "artistes" pour la seule ville de Fréjus , cela en fait combien pour la France entière ? Malheureusement , leurs oeuvres ne dépassent généralement pas le cadre du griffonnage et du barbouillage .

Les dernières vidéos
Le vote
A suivre

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur notre politique de cookies.