BPI

Bpifrance investira 8 milliards d'euros d'ici à 2017 dans les entreprises françaises. Serez-vous la prochaine ?
Updated: il y a 34 min 6 sec

Réseaux sociaux : le meilleur de la semaine

34 min 6 sec ago

5️⃣[#Infographie] #RGPD : les 5 points à retenir pour être prêt le 25 mai 2018 https://t.co/EZlAUo6nh0#Data #Web #internet #privacy #TransfoNum #transfodigitale #bigdata #Ecommerce pic.twitter.com/eQjSxLGNN9

— FlashTweet ⚡️ (@FlashTweet) November 20, 2017

Qu'est ce que la #FrenchFab ? À quoi ça sert ? Comment rejoindre la mouvement ? Retrouvez toutes les réponses à vos questions sur le site de @LaFrenchFab !! https://t.co/V5S7nIo3T4 pic.twitter.com/NeBTmIuKRs

— La French Fab (@LaFrenchFab) November 20, 2017

En #France, le #gaspillage #alimentaire s’élève à 10 millions de tonnes de #produits par an, soit 16 milliards d’euros. L’objectif de la #startup baptisée @phenixfr est de lutter concrètement contre ce gaspillagehttps://t.co/IYw5uAWs09

— We Demain (@WeDemain) November 21, 2017

Votre startup traite des données personnelles ? Prêts pour le nouveau Règlement européen (#RGPD) ? La @CNIL démêlera le vrai du faux sur les mesures à prendre le 28 novembre de 12h30-13h30 à @FrenchTechCtral de @joinstationf https://t.co/dTWkBspOt5 pic.twitter.com/q5J1FlTxAc

— La French Tech (@LaFrenchTech) November 23, 2017

 

7️⃣[#TransfoNum] #voitureautonome : la France veut faire des tests à grande échelle dès 2018 https://t.co/MDsiy35sAH @Numerama #FlashTweet #Tech #startup #mobilite #Mobility #transport #future #futuredecoded pic.twitter.com/lB72wW6wUB

— FlashTweet ⚡️ (@FlashTweet) November 21, 2017

IE-Club Global 60 : appel à candidatures

34 min 6 sec ago

L'IE-Club GLobal 60 met en avant les sociétés qui ont les « gènes » pour devenir un « leader global » ; des socié­tés qui se préparent / démontrent leur capacité pour opérer globalement en étant perçues dans les différents pays où elles sont présentes comme un acteur local, c’est-à-dire proche de la culture, et de l’écosystème local. 

Seront mises en avant les start-ups issues de trois environnements de l’économie digitale et innovante :

  • technologies innovantes & Enablers : les technologies IOT, logiciels, hardware, domotique, robotique et de façon générale les "service/technologie enablers"
  • métiers et services de l’Internet : les sociétés innovantes d'e-commerce, e-media, e-intermediation et/ou société de service innovante qui utilise l'internet comme un canal priviligié
  • cleantech : les sociétés innovantes appartenant à l'environnement des "green companies" dans le secteur des énergies renouvelables, la valorisation de l'eau et de l'air, l'IT au service des energies, l'efficacité énergétique et les transports 

Les 60 meilleurs dossiers seront sélectionnés par un panel d'experts et de représentants de l'écosystème de l'innovation (associations, grands groupes, investisseurs, PME Innovantes, partenaires de croissance,…) lors des jurys les 24, 25 et 26 janvier 2017. Des dotations d'accompagnement au développement seront remises aux lauréats et finalistes.
 
Les résultats du jury sont révélés le jour de l'événement de remise des trophées (mercredi 14 février 2018), durant lequel chaque « Nominé » est invité à pitcher. Les 6 « Lauréats » reçoivent un trophée et diverses dotations offertes par les partenaires de l'événement.

S’inscrire avant le 22 décembre 2017 minuit

#NosVillesOntDuTalent : Rennes, nouvelle reine de la tech

34 min 6 sec ago
Les atouts de Rennes

Des écoles d'ingénieurs locales (Insa, Inria, Telecom...) qui fournissent, à des salaires compétitifs, les cerveaux nécessaires à l'innovation.A cela s'ajoutent des incubateurs, qui se multiplient dans la région, sans oublier la French Tech Rennes Saint-Malo. Grâce à ces initiatives, 27 start-up du numérique ont été créées en 2016.

Le plus de Rennes

Creative Seeds, la nouvelle école spécialisée dans les effets spéciaux et le cinéma d'animation, à Cesson-Sévigné, près de Rennes. Elle est de nature à donner à la région une identité encore plus forte dans la tech créative, d'autant que, depuis 2012, Technicolor y a implanté son plus grand bureau de R&D.

La success story locale

Cailabs, spécialiste de l’accélération des performances en fibre optique. Implantée à Rennes depuis 2013, la start-up a levé 5 millions d’euros à l'été 2017 pour accompagner son développement. Déjà, en renforçant ses partenariats industriels en dehors du secteur des télécoms, elle a connu une croissance de 160 % en 2016 !

Contacter Bpifrance à Rennes

Bpifrance est ancré dans les territoires : les équipes sont implantées au cœur des régions pour financer et accompagner les entreprises au plus près.

90 % de nos décisions sont prises dans les territoires.

Entrepreneurs rennais, vous avez un projet ? Contactez notre direction régionale.

Vive la Biotech 2018 !

34 min 6 sec ago

Vive la Biotech 2018 vise à mettre en avant le dynamisme de l’écosystème HealthTech français auprès de l’écosystème international (pharmas, investisseurs, banques d’affaires, avocats…), tout en révélant le rôle de leadership des femmes dans ce secteur.

Cette soirée de networking aura lieu dimanche 7 janvier à San Francisco, la veille de l'ouverture de la JP Morgan Conference.

Cet évènement, co-organisé par l'association With  (Women Innovating Together in Healthcare) et Bpifrance en partenariat avec Sanofi, est une occasion unique pour les dirigeants de Start-up de la French Tech HealthTech de pouvoir rencontrer des représentants de grands groupes, des investisseurs, des avocats et des personnalités, l’écosystème international des pharmas et biotech.

Sur invitation seulement auprès des organisateurs 

Conférence-débat

A cette conférence-débat participeront :

  • Rafaèle Tordjman, Founder & Chairwoman of Women Innovating Together in Healthcare,
  • Olivier Brandicourt, CEO of Sanofi, 
  • Nicolas Dufourcq, CEO of Bpifrance
  • Moderated by Karen Bertsein, Chairman of Biocentury

& Meet leading women shaking up healthcare and

Karen Aiach (Lysogène), Pierre-Henri Benhamou (DBV Technologies), Jennifer Fox (Citygroup), Carol Gallagher (NEA), Sophie Kornowski-Bonnet (Roche Partnering)

Les sponsors

Sont sponsors de cet événement : Dechert, Citi, La French Tech, CBTadvisors, Obseva, BioCentury, Flexion, RooneyPartners et Nucana.

TEE : Valeco inaugure la centrale solaire de la Découverte

34 min 6 sec ago

Située sur une ancienne friche industrielle minière, la centrale solaire de la Découverte occupe 18 hectares de terrain. Elle est composée de 38 000 panneaux photovoltaïques qui pourront fournir jusqu’à 12 MW, soit la consommation électrique de 6 000 foyers environnants. Plus de 1 800 « trackers », pilotant automatiquement l'alignement des panneaux photovoltaïques en fonction de l'avancée du soleil, ont été installé sur l’ensemble du site pour optimiser la production.

Un cofinancement européen en faveur de la Transition Energétique et Environnementale (TEE)

« Ce n’est qu’une 1re étape dans la réalisation ambitieuse de notre portefeuille de projets […] » explique Erick Gay, le président du groupe Valeco. Cette centrale s’inscrit dans un portefeuille de 9 projets photovoltaïques et éoliens d’une puissance totale de 185 MWc représentant un investissement de près de 300 M€. Bpifrance cofinance ces projets aux cotés de partenaires bancaires et de la Banque Européenne d’Investissements dans le cadre du plan Juncker. Cette opération s’inscrit dans le mandat de Bpifrance pour accompagner la transition énergétique. En effet, la TEE est un outil d’innovation, de différentiation et de performance pour les entreprises françaises. C’est pourquoi Bpifrance consacrera, d’ici 2018, plus de 4 milliard d’euros à la transition énergétique et se positionne comme expert et acteur stratégique du financement des entreprises de ce secteur.

Le groupe Valeco, membre du réseau Bpifrance Excellence, a été sélectionné pour intégrer la 4e promotion de l’Accélérateur PME.

Baranne et O'Cedar, des produits qui brillent à nouveau

34 min 6 sec ago

Qui ne connaît pas le cirage Baranne ou la cire O'Cedar ? Pourtant, ces produits ménagers étaient quelque peu tombés en désuétude. Rachetés, de même que la marque Maison Verte, par le fonds Milestone (une société d’investissements indépendante basée au Luxembourg), à son propriétaire britannique en 2015, et désormais logés au sein de la société Swania, ils font de nouveau parler d'eux.

Des produits respectueux de l'environnement

Au printemps dernier, Swania, basée à Nanterre, a reçu un trophée Innovation PME, décerné par le groupe Carrefour. C'est principalement le nouveau liquide vaisselle Maison Verte, élaboré sans composants cancérigènes ni perturbateurs endocriniens, qui a retenu l'attention de la grande distribution. Selon une récente étude Kantar, près de la moitié (47 %) des foyers acheteurs utilisent aujourd'hui des nettoyants plus respectueux de l’environnement et de la santé. La stratégie de Swania répond donc au goût des consommateurs.

Forte de ce premier succès, la PME relance désormais le bon vieux Baranne et l'O'Cedar. Elle a des arguments. D'une part, on juge encore souvent les gens à leurs chaussures (qui méritent donc d'être bien cirées), de l'autre, le bois, façon scandinave de préférence, fait un retour en force dans la maison. Son objectif sur cinq ans ? Doubler les ventes de tous ses produits. Ecolo et traditionnelle, la gamme Swania - qui pourrait s'élargir - fait travailler une dizaine de sous-traitants dans l'Hexagone, puisque 40 % de la fabrication y a été rapatriée.

#NosVillesOntDuTalent : Nice, so nice

34 min 6 sec ago
Les atouts de Nice

Ses écoles, nombreuses (Université Côte d’Azur, Edhec, Imredd, Sustainable Design School, Polytech Sophia Antipolis, Sciences Po Menton, Sup de Web, Ipag …) font de la cité une « marque » à part.

Le plus de Nice

La Pépinière d’entreprises Nice Côte d’Azur, labellisée Centre Européen d’Entreprises et d’Innovation (CEEI) en 2012, est désormais dotée d'un FabLab. En 10 ans, elle a accompagné plus d'une centaine de start-up.

La success story locale

Vulog, spécialiste de l'autopartage. L'entreprise a été créée en 2006 par deux chercheurs de l'Inria et a réellement pris son envol après une première levée de fonds, en 2013. Depuis, elle s'est déployée dans 10 pays (du Canada à la Nouvelle Zélande), sur quatre continents. Dernière conquête, à l'été 2017 : le Brésil.

Contacter Bpifrance à Nice

Bpifrance est ancré dans les territoires : les équipes sont implantées au cœur des régions pour financer et accompagner les entreprises au plus près.

90 % de nos décisions sont prises dans les territoires.

Entrepreneurs niçois, vous avez un projet ? Contactez notre délégation régionale à Nice.

Le chiffre du jeudi : 224 500

34 min 6 sec ago

C’est le nombre d’emplois en équivalent temps plein créés par les unités légales de moins de 250 salariés entre 2009 et 2015.

Selon une étude de l’INSEE, ce sont les unités légales comptant moins de 250 salariés qui ont créé le plus d’emplois ces dernières années, en comparaison des 250 à 4 999 salariés (+ 89 600) et des plus grandes qui affichent un solde négatif.

Pourtant, le bilan réalisé cette fois selon la définition LME* d’une entreprise et de ses catégories indique que ce sont les ETI qui sont essentiellement à l’origine de ces 254 300 emplois nouveaux. L’explication réside dans le fait que ces emplois émanent davantage des unités légales de petite taille composant ces ETI que des plus grandes. La croissance des ETI, vues par la LME, est donc boostée par les PME.

* Loi de modernisation de l’économie de 2008.

Source :  Les entreprises en France, édition 2017, par l’INSEE, publié le 07/11/2017.

A propos du chiffre du jeudi

Le chiffre du jeudi, c’est un chiffre sélectionné pour vous chaque semaine par nos équipes. Issu de l’actualité, ce chiffre présente une donnée marquante en lien avec l’écosystème et les missions de Bpifrance. Il porte sur des thèmes relevant de l’entreprise, tels que le financement, l’investissement, l’internationalisation, l’innovation, le développement durable, la transition numérique…

#NosVillesOntDuTalent : Montpellier, la ville qui monte

34 min 6 sec ago
Les atouts de Montpellier

Une qualité de vie reconnue, associée à un écosystème qui s'est construit autour du BIC. Résultat, entre 120 et 150 jeunes pousses fleurissent chaque année dans la ville ou ses alentours.

Le plus de Montpellier

Le BIC (pour Business Innovation Center), précurseur des incubateurs, puisqu'il a été ouvert dès 1987. Entre son lancement et aujourd'hui, il a accompagné plus de 600 entreprises. En 2014, il a été classé quatrième incubateur mondial par UBI Global, un organisme de recherche international indépendant qui mesure la performance des incubateurs du monde entier.

La success story locale

Smoove. Fondée en 2008, la société a remporté au printemps 2017 le marché parisien des Vélib'. L'aventure a commencé avec un appel d'offres pour des vélos en libre-service de la municipalité de Montpellier. Depuis, Smoove s'est déployée dans 26 villes, dont Nice, Strasbourg et Clermont-Ferrand, mais aussi Vancouver, Chicago, Bangkok, Helsinki et Moscou. Son secret ? L'innovation.

 

Contacter Bpifrance à Montpellier

Bpifrance est ancré dans les territoires : les équipes sont implantées au cœur des régions pour financer et accompagner les entreprises au plus près.

90 % de nos décisions sont prises dans les territoires.

Entrepreneurs montpelliérains, vous avez un projet ? Contactez notre direction régionale.

Transfair : le salon de la transmission d'entreprise

34 min 6 sec ago

Transfair réunit chaque année en un même lieu tous les professionnels experts de la transmission d’entreprise qui accompagnent ensemble au quotidien les projets de cessions et de reprises : avocats, commissaires aux comptes, experts-comptables, notaires, conseillers des Chambres de Commerce et d’Industrie de Paris Ile-de-France. Découvrez le programme 2017 !

Conférences plénières 

- Lundi 4 décembre de 11h à 12h30 : Comment déterminer le juste prix d’une entreprise ?
- Mardi 5 décembre de 11h à 12h30 : Quelle fiscalité pour les transmissions ? Quel arbitrage
pour 2017 suite aux nouveautés fiscales ?

30 ateliers opérationnels – 3 parcours 
  • Parcours Cédant : ex : Les 10 étapes pour une transmission réussie, identifier et préparer l’enfant repreneur
  • Parcours Repreneur : ex : Marché ouvert, marché caché, comment trouver la bonne cible ? Comment trouver des fonds propres pour financer la reprise ?
  • Parcours Conseil : ex : Reprendre une entreprise en difficulté : opportunités et risques, comprendre et accompagner une opération de LBO, que faire de l’immobilier d’entreprise ?
Espace exposition 
  • Une trentaine de stands spécialisés
  • Des espaces de convivialité pour échanger
  • Des pôles de consultations avec des conseils interprofessionnels pour approfondir
  • Cocktail networking pour rencontrer
Le saviez-vous ?

Chaque année, plus de 185 000 entreprises en France sont susceptibles d’être transmises, mais 75 000 seulement changent effectivement de main*. Le plus souvent, c’est faute de publicité ou d’annonce, par manque de préparation du projet, ou encore par méconnaissance des règles, rouages et astuces pour céder ou reprendre dans de bonnes conditions, que cette transmission échoue… (*Carnets de l’Observatoire du groupe BPCE, juin 2017).

Pourtant, l’enjeu économique et humain est colossal : rien que sur l’Ile-de-France, ce sont près de 60 000 emplois en jeu chaque année. Les plus concernées sont les entreprises de moins de 10 salariés, très liées à un dirigeant, qui souvent n’anticipent pas le moment de la passation de pouvoir.

Inscrivez-vous !

Entrée gratuite sur inscription : www.transfair.pro

E-learning : comment et pourquoi initier une démarche d’éco-conception

34 min 6 sec ago

Le module de formation comprend 5 séquences :

  • S01 - L’éco-conception : plus avec moins
  • S02 - L’analyse de cycle de vie : une méthodologie d’évaluation de la performance environnementale
  • S03 - L’analyse de cycle de vie : un processus normé
  • S04 - L’éco-conception : un allié du marketing
  • S05 - Initier une démarche d’éco-conception
Les expertes 

Marion Laprée est co-fondatrice de YUKKA, experte en éco-conception et éco-innovation. Diplômée de l’ESCP-Europe, elle accompagne depuis 15 ans les entreprises dans la compréhension des enjeux environnementaux pour guider leur transition écologique tout en créant de la valeur économique.

Géraldine Hue est co-fondatride YUKKA, experte des insights, stratégies de marque & innovation. Elle accompagne les clients français et internationaux à développer leur stratégie de marque et créer de nouveaux produits, services ou business models, toujours 100% user centric et responsables. Promotrice d'un marketing responsable, elle est convaincue que l’éco-responsabilité est un levier formidable de créativité, différentiation et création de préférence durable.

YUKKA est une agence d’innovation responsable. Elle accompagne les entreprises dans l'intégration l’éco-responsabilité comme un levier de création de valeur : depuis la stratégie de marque et jusqu’à l’éco-conception de produits et services. Yukka hybride 3 savoir-faire clé : stratégie de marque, études consommateurs et éco-conception.

Pour en savoir plus ou découvrir l’intégralité de cette formation, inscrivez-vous gratuitement sur Bpifrance Université, la plateforme d'e-learning dédiée aux dirigeants d'entreprises.

#NosVillesOntDuTalent : Marseille, passion méditerranée

34 min 6 sec ago
Les atouts de Marseille

La Méditerranée qui la baigne de sa culture commerciale internationale depuis des siècles. Et, dans la tradition de Sophia Antipolis, toute la région regorge d'incubateurs, d'accélérateurs et de technopoles.    

Le plus de Marseille

Belle de Mai, un incubateur d’entreprises liées à la recherche publique, qui accompagne des projets innovants dans le domaine des technologies, de l’information et de la communication.   

La success story locale

BookmyHelo, une start-up lancée par un ancien cadre d'Airbus Helicopters. Elle a monté une plateforme de recherche et de réservation grand public d’hélico-taxi. Son ambition ? Banaliser, avec la réservation du siège à l’unité et à prix modéré, l'usage d'hélicoptères sur des trajets courts. Stationnés sur les principaux aéroports, ils décollent souvent à moitié vides, faute de réservation. BookmyHelo espère un million de passagers à travers le monde à horizon 2020.

Contacter Bpifrance à Marseille

Bpifrance est ancré dans les territoires : les équipes sont implantées au cœur des régions pour financer et accompagner les entreprises au plus près.

90 % de nos décisions sont prises dans les territoires.

Entrepreneurs marseillais, vous avez un projet ? Contactez notre direction régionale.

Fonds d'investissement Definvest : pour qui, pour quoi ?

34 min 6 sec ago
Pourquoi créer un nouveau fonds ?

Le fonds Definvest a été créé pour sécuriser le capital d’entreprises d’intérêt stratégique pour le secteur de la défense, pour soutenir leurs développements notamment en matière d’innovation mais aussi pour participer à des opérations de croissance externe permettant de consolider la filière.

Quel est son objectif ?

Doté de 50 millions d'euros, le fonds investira en minoritaire et en co-investissement dans des opérations de capital développement, réorganisation du capital et capital-risque.

Les entreprises cibles sont des sociétés critiques pour les  systèmes de défense et/ou porteuses de projets de recherche et technologie stratégiques.

Combien et quel type d’entreprise sont visés par ce fonds ?

Ce premier fonds doit permettre d’accompagner 20 à 30 sociétés ; il doit être considéré comme une première étape d’accompagnement pour une filière forte, compétitive et très importante pour notre pays.

Le saviez-vous ?

L’industrie de défense française représente environ :

  • 7 grands groupes,
  • 20 sous-traitants de premier rang,
  • 4 000 petites et moyennes entreprises indépendantes dont 400 jugées stratégiques par la DGA (Direction générale de l'Armement) qui les accompagne avec ses dispositifs de soutien à l’innovation (RAPID, ASTRID...).

La filière emploie 200 000 personnes.

Lancement du fonds Definvest, le 17 novembre 2017

Lancement hier par Florence Parly de Definvest, un fonds d'investissement dédié aux entreprises stratégiques de Défense géré par @Bpifrance @LaFrenchFab pic.twitter.com/NQ1PESSzN9

— Fanny LETIER (@LETIERFanny) 17 novembre 2017

Lire le communiqué de presse "le ministère des Armées et Bpifrance lancent Definvest"

Conférence : l'intégration des critères ESG dans les financements, les investissements et les services aux TPE/PME

34 min 6 sec ago

Le 5 décembre prochain,  l'Orse présentera les principaux enseignements tirés de cet état des lieux, formulera des recommandations pour renforcer la dynamique engagée par le secteur financier.

Les débats s'articuleront autour des questions suivantes :

  • Pourquoi le secteur financier prend-il en compte des critères ESG (Environnementaux Sociaux et de Gouvernance) auprès des TPE-PME ? 
  • Comment cette intégration se fait-elle ? quelles sont les bonnes pratiques observées ? 
  • Quelles recommandations pour renforcer la dynamique ?

Un panel de représentants d'organisations professionnelles et d'entreprises viendront partager leur point de vue lors de cette conférence. Parmi les intervenants déjà confirmés :

  • Marie-Anne Barbat-Layani, directrice générale de la Fédération bancaire française (FBF)
  • Michel Cardona, secrétaire général adjoint de la Banque de France
  • Daniel Lebègue, président de l’Orse
  • Olivier Millet, président de l'Association française des investisseurs pour la croissance (Afic)
  • Catherine Maille, responsable DD et RSE de Bpifrance
Inscrivez-vous !

S'inscrire par courriel auprès de Patricia Lavaud et Alban Girard.

 patricia.lavaud@orse.org et etudesrse@orse.org | Tél 01 43 46 94 62

#NosVillesOntDuTalent : Bordeaux, à l'abordage !

34 min 6 sec ago
Les atouts de Bordeaux

Un double éco-système, fait d'océan et de vignobles, qui séduit touristes, gastronomes et entrepreneurs de toutes natures.

Le plus de Bordeaux

33Entrepreneurs, un accélérateur qui met en contact les jeunes pousses dans le domaine du vin et de la mer avec des industriels, tels LVMH et Accor.

La success story locale

Hubstairs, la start-up qui revisite votre décoration d'intérieur. Lancée à la mi-2016, elle propose des forfaits à partir de 99 euros pour qu'un architecte repense votre intérieur et en fasse une version numérique 3D en une heure, assortie d'une liste de courses avec les prix. La start-up a levé 1,2 million d'euros à l'été 2017 pour accélérer son développement. Déjà, elle compte une vingtaine de salariés, un bureau à Paris en plus de celui de Bordeaux, et plus de 200 architectes et décorateurs d'intérieur partenaires.

Contacter Bpifrance à Bordeaux

Bpifrance est ancré dans les territoires : les équipes sont implantées au cœur des régions pour financer et accompagner les entreprises au plus près.

90 % de nos décisions sont prises dans les territoires.

Entrepreneurs bordelais, vous avez un projet ? Contactez notre direction régionale.

EdTech : ces start-up françaises qui dessinent l’éducation du futur

34 min 6 sec ago

La filière EdTech française accélère. À preuve, les start-up qui réinventent l’éducation ne cessent de se multiplier en France. Depuis trois ans, le nombre de structures créées a augmenté de 47 %, selon une récente étude de Deloitte Digital et de la Caisse des Dépôts. Le secteur compte quelque 300 acteurs recensés par l’Observatoire EdTech. Proposant des outils de gestion pour l’éducation et la formation, les startups hexagonales plébiscitent, selon le rapport, les contenus innovants, les games et les learning apps et les solutions de distribution tels que les Mooc ou les Spoc (Small Private Online Course). Petit panorama de différentes innovations tricolores dans ce secteur en ébullition.

Domoscio, quand l’IA facilite l’apprentissage

À l’origine de la solution développée par la start-up parisienne Domoscio, un double constat : nous apprenons tous différemment et... nous oublions ce que nous avons appris ! Le processus d’apprentissage se déroulant en trois phases – assimilation, consolidation et application –, la start-up a conçu différents algorithmes de machine learning : « Un premier pour personnaliser l’apprentissage. Un deuxième, pour faciliter la mémorisation, que l'on appelle ancrage adaptatif® dans la mémoire. Enfin, un tableau de bord doté de learning analytics qui analysent les données concernant les différents acteurs », précise Ivan Ostrowicz, co-fondateur de la jeune pousse en pleine croissance, qui compte parmi ses clients des entreprises, des organismes de formation et des éditeurs en France comme à l’international.

Klaxoon, l’Edtech du travail en équipe

Inciter les équipes à mieux partager la connaissance au quotidien : c’est la philosophie de Klaxoon, une pépite rennaise primée en 2016 et en 2017 au CES de Las Vegas. Pour rendre les réunions plus efficaces et plus interactives, la start-up a conçu un logiciel assorti d'une box, qui offre un accès sans connexion Internet et permet créer différentes activités. « Au lieu de faire des slides, on peut poser une question à un groupe et chacun peut répondre depuis son téléphone, son ordinateur ou sa tablette », illustre son fondateur, Matthieu Beucher. La loupe, dont la sortie est prévue prochainement, permettra quant à elle de diffuser ces activités sur n’importe quel écran. Une success story qui « klaxoone » déjà auprès de 500 000 utilisateurs à travers 114 pays.

360Learning : créer sa propre formation

360Learning est une plateforme en ligne qui permet, sans compétences techniques particulières, la création de cours tout en favorisant les interactions entre apprenants et formateurs : c'est le concept de cette start-up parisienne, qui compte aujourd’hui 1 600 clients en France et à l’étranger. Par exemple, « si un cadre souhaite former une équipe de commerciaux à un nouveau produit, il va sur la plateforme et en quelques minutes, créé directement un cours en agençant des blocs de contenus », décrit Morgane Mallejac, VP Culture & Brand.

Learn Assembly personnalise la formation

Face à l’e-learning classique et aux formations « top down », Learn Assembly mise sur la personnalisation, en s’appuyant sur le design thinking pour trouver canal, technologie et pédagogie adaptés : Mooc, blended learning, mobile learning... « Nous essayons de comprendre où et comment on apprend et ensuite, nous adaptons la formation aux besoins », explique Antoine Amiel, fondateur de Learn Assembly, qui propose également des cours en transformation numérique et des parcours sur-mesure pour les entreprises. En outre, la start-up organise chaque année « La French Touch de l’éducation », événement qui réunit la filière de l’EdTech française.

AppScho, tout le campus dans la poche

« Le mobile va devenir le vecteur de services numéro un dans l’enseignement supérieur », estime Victor Wacrenier, co-fondateur de la start-up parisienne AppScho. Résultat, une application mobile qui permet d’accéder à toutes les informations dont un étudiant a besoin pour gérer sa scolarité : notes, crédits, planning, alertes en cas d’annulation de cours… ainsi que celles qui concernent la vie du campus, le contact avec les anciens étudiants ou la recherche d’un appartement. La jeune pousse a développé une technologie récompensée par Google et Microsoft qui permet d’agréger des contenus en temps réel en se connectant à toutes les ressources d’un établissement scolaire. Un produit vendu sous licence, qui a déjà séduit 60 établissements d'enseignement supérieur en France.

NewSchool : l’appel en classe devient numérique

C’est grâce à un reportage sur un problème lié au cahier d’appels papier que Philippine Dolbeau, alors âgée de 15 ans, a eu l'idée de créer un système électronique, à l’aide de porte-clés connectés à une application signalant la présence de l’élève à l’enseignant et prévenant les parents en cas d’absence. Sa start-up, fondée début 2016, vient de lancer l’application NewSchool Teachers, qui permet de faire l’appel en moins de dix secondes, d'accéder aux trombinoscopes et d’encourager les élèves pour leurs efforts via un système de « bons points » numériques. D’après la jeune fondatrice, dont l’innovation a été récompensée par plusieurs prix, « les retours sont très positifs, avec un grand nombre de téléchargements et un classement dans l’AppStore Education France. »

Edukily, jouer et lire ensemble à distance

Grands-parents, expatriés… plutôt que d’appeler les enfants par téléphone,  l'application Edukily propose de lire des histoires à distance, grâce à un appel vidéo puis la sélection d'une histoire qui apparaît sur les deux écrans. Une page est tournée sur un écran ? Elle l'est également sur l'autre, tandis qu’un petit doigt permet de suivre la lecture et de garder l’enfant concentré. Associés à l'appli, un chat et un tableau blanc pour dessiner. Lancée en mai dernier, l'appli comptabilise aujourd'hui 2 000 téléchargements, d’après Etienne Desbrières, Pdg de la jeune pousse incubée au Cargo, à Paris. Gratuite au téléchargement, tout comme sa fonctionnalité tableau blanc, l'appli propose un mois d’essai et un abonnement mensuel pour avoir accès au catalogue d’histoires.

Zeneduc forme au métier de parent

Relation parent-enfant, bien-être, développement de la motivation, orthographe, mathématiques : la place de marché en ligne vise à accompagner les adultes dans leur vie de parent. « C’est la seule plateforme qui allie le côté scolaire ou compétences et le côté relationnel avec l’enfant », affirme la co-fondatrice de Zeneduc, Sandrine Dirani. S’appuyant sur des méthodes telles que la discipline positive de Jane Nelsen ou l’approche neurocognitive et comportementale, les formations se déroulent pour l’essentiel en mode visio-conférence, avec un coach certifié. Le fonctionnement, sous forme d’heures à bloquer sur le calendrier des formateurs, s’adapte à l’emploi du temps, souvent chargé, des parents.

Sparted, quand la formation devient un jeu

Start-up parisienne, Sparted propose aux entreprises une plateforme de micro-learning. Celle-ci leur offre la possibilité de créer leur propre contenu de formation professionnelle en toute autonomie. Elles peuvent ensuite le diffuser à leurs collaborateurs via une application en marque blanche. L’expérience d’apprentissage est quotidienne, courte, ludique et sociale.

Le mot de la semaine : EdTech

34 min 6 sec ago

comme EdTech, terme né, comme son nom l’indique, de la contraction des mots "éducation" et "technologie". Il désigne toutes ces entreprises, notamment des jeunes pousses, qui utilisent les nouvelles technologies pour révolutionner le monde de l’éducation et de la formation. Mooc, supports pédagogiques, marketplaces de professeurs particuliers, formations spécialisées ou encore applications pédagogiques et ludiques… sont autant de terrains de jeu.

Les Edtechs au service des nouveaux designs pédagogiques

Pour en savoir plus sur les Edtechs, découvrez l'atelier de Bpifrance Inno Génération "Les Edtechs au service des nouveaux designs pédagogiques" organisé en partenariat avec le Groupe Caisse des Dépôts et animé par Antoine Amiel, CEO LeanAssembly.

Avec : Antoine Amiel (CEO, LearnAssebly), Mathieu Nebra (cofondateur, OpenClassrooms), Ivan Ostrowicz (cofondateur, DOMOSCIO), Raphaël Taieb (président, Lelivrescolaire.fr), Clément Merville (président fondateur, MANZALAB)

Le vote
La lutte contre le réchauffement climatique est-elle pour vous une priorité?
La lutte contre le réchauffement climatique est-elle pour vous une priorité?
  • Oui
    61%
  • Non
    39%
Les dernières vidéos

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur notre politique de cookies.